La pêche du jour

Un week end peu productif mais riche en trouvailles. J’ai deux obsessions – parmi d’autres – : les motifs poissons et la dentelle ancienne. Ça ne va pas très bien ensemble, je sais, mais peu importe, ce week end on peut dire que j’ai été comblée.

Mes hésitations en terme de tissu pour le projet en cours m’ont conduite droit chez Toto d’où je suis ressortie non pas sans rien mais du moins sans tulle plumetis. A la place, je suis repartie avec du coton bleu imprimé de petits requins que je rêve déjà de découper, et un sourire jusqu’aux oreilles bien sûr, en prime.

Tissu requin Toto

Sourire redoublé en voyant une affiche pour des puces couturières le lendemain. Je connaissais déjà ce type de manifestations pour avoir testé les puces de Paimpol et il y a plus longtemps le salon du textile ancien du Mans (n’existe plus a priori) et je sais que l’on peut y dénicher quelques trésors. J’avais notamment trouvé un petit morceau que j’aime beaucoup et que j’ai même fini par encadrer.

Je n’ai pas été déçue, sans dépasser mon budget. Un regret peut-être, de la voilette à chapeau en soie, bleue et noire, vendue trop chère (pour moi) car années 30. Sinon je reviens avec divers rubans de dentelle d’un type que j’aime beaucoup (beaucoup de réseau et motifs fins, de la gaze brodée en fait), un napperon, deux petites broches et un petit coupon de tissu. J’aimerais m’y connaître plus, cela viendra peut-être.

dentelles mousse

dentelles moussedentelles mousse

dentelle mousse

broche lapin Mousse

Je me demande, maintenant que mon (tout) petit stock de dentelles anciennes commence à s’étoffer, laquelle je vais bien pouvoir utiliser pour l’un de mes prochains projets, la blouse Mathilde, patron bien connu proposé par Tilly and the buttons.

J’ai passé l’étape des plis, mais je n’ai toujours pas arrêté mon choix pour la partie supérieure du vêtement. A savoir, le tissu composant l’empiècement (un tulle plumetis blanc me conviendrait mais la teinte de celui que j’ai actuellement ne me satisfait pas), le ruban/ passepoil/ dentelle qui le soulignerait, manches longues / manches courtes, même tissu que le corsage ou l’empiècement?… En gros, rien sauf le corsage n’est arrêté (et les boutons, poissons bien sûr!), comme cela nous sommes bien avancé… Mais c’est positif, si autant de choix possibles s’offrent à nous, c’est que le modèle nous inspire! J’espère pouvoir en reparler rapidement.

Blouse Mathilde boutons poissons

Blouse Mathilde en cours

J’ai également sur le feu un t-shirt avec lequel j’inaugure la couture du jersey (fronces indomptables pour l’instant) et une jupe à empiècement issue d’un livre japonais. Plus simple tu meurs mais j’ai réussit l’exploit de me planter je ne sais où, résultat j’ai un vilain bec qui se forme sur les hanches à l’assemblage. Je pensais que le passepoil plastifié que j’utilise y était pour quelque chose, mais après démontage/remontage je constate avec horreur que le problème semble venir du patron… Et que pour une fois je n’ai pas fait de toile, trop impatiente que je suis de couper dans mon beau tissu…

Allez, rien de tel qu’un bon cas pratique pour s’améliorer, me dis-je en chassant la vision la jupe à la poubelle.

Jupe Pixel Mousse

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s