Mes débuts crochet/tricot

Oh la belle rouge! Oh la belle bleue! Difficile au premier abord de dire ce que c’est en effet, mais ouf! C’est fini! J’ai déjà parlé ici de cette ex-écharpe interminable devenue col par la force des choses, qui n’est pas franchement une réussite MAIS que je ne démonterai pas étant donné les loooongues soirées d’hiver passées à attendre de voir jaillir quelques centimètres de plus (je dramatise? oui, un peu)…

Ça, c’est pour le verre à moitié vide. Car d’un côté, j’ai découvert avec le tricot une activité qui me plait vraiment, j’adore le contact de la laine et avoir les mains occupées, voir son ouvrage « pousser » au fur et à mesure et essayer d’imaginer, comme en couture, l’étendue des possibilités offertes par la matière…

Ici j’ai utilisé de la laine vierge mêlée à de l’alpaga couleur marine associées à ce joli fil bleu qui scintille (Katia, Hechizo Plus, coloris 205, vendue à Ecolaine). J’aime beaucoup ce type de laine « kibrille », d’ailleurs j’ai déjà un bonnet du commerce qui y ressemble fort. J’imagine déjà un pull mais ça… C’est une autre histoire, on y est pas encore. Ce projet m’a surtout servi à faire mes premiers pas, apprendre la base : monter des mailles, faire le point mousse, changer de pelote, rabattre les mailles et rentrer les fils. Ce n’est pas grand chose, mais c’est pourtant indispensable. J’ai pu apprendre tout cela par les livres reçus à Noël mais aussi avec l’aide précieuse des vidéos postées par MilleMaille, Phildar ou Elise D, parce qu’en action, c’est plus parlant. Et voilà ce que ça donne :

écharpe kibrille mousse

écharpe kibrille Mousse

écharpe kibrille Mousse

laine Katia

Alors écharpe? Col? ou chauffe épaule? Malheureusement j’ai monté trop de mailles pour un col et pas assez pour écharpe ce qui donne… Presque un carré! Tant pis, je l’aime comme il/elle est, avec ses trous de mailles sautées, ses côtés enlaidis par des augmentations sorties de nulle part. Je me console en savourant son incroyable douceur et en me disant que c’est plutôt régulier donc je suis prête à me lancer dans quelque chose d’un peu plus compliqué qu’un rectangle.

J’ai eu plus de chance avec le crochet. Il faut dire que le projet ne pouvait pas partir en vrille avec un tuto aussi clair que celui de Pol_a sur la mine d’idées qu’est son blog « Ma boîte au trésor ». Merci Pol_a! Car grâce à toi j’ai craqué et je me suis lancée. Je voyais défiler les amigurumis sur Thread and Needles (découverte souvent suivant d’un « hhhoooohh » = couinement attendri) en me disant chapeau! Ça doit être super compliqué le crochet (en gros on laisse ça pour les autres et on essaie déjà de se dépatouiller avec ce qui est en cours). Mais en voyant le chrysanthème japonais (c’est son nom), j’ai fait un « hooohh » plus fort que les autres et j’ai ruminé l’éventualité-que-ça-ne-serait-pas-insurmontable-pour-peu que-l’on-suive-pour-une-fois-les-zexplications.

Le problème, c’est qu’il manquait une autre bonne résolution au tableau : arrêter d’acheter des matières super-belles-mais-super-ch****-à-travailler, comme par exemple un fil ULTRA poilu  et ULTRA fin quand on a jamais jamais crocheté. Mais voilà, tel un lapin devant les phares d’une voiture, j’ai été faible face à une magnifique pelote  framboise en mohair superkid mélange soie de marque Lang (?) qui sentait pourtant la catastrophe à 3 kilomètres.

Bon c’est vrai, j’ai bien galéré, mais finalement c’est plutôt un avantage ce côté échevelé, d’abord, c’est ce qui m’a fait craquer (ok ça n’a rien à voir), et surtout, ça planque les quelques bourdes que j’ai dû faire quelque part car ce n’est pas tutàfait-tutàfait comme sur le modèle. J’ai dû aller très lentement parce que je ne voyais pas toujours très bien où je piquais ni où était passé mon fil d’où un travail morcelé en plusieurs fois. Mais au moins je crois que j’ai intégré la chose car j’ai du me repasser 10 fois les vidéos (merci Knitspirit) qui m’ont aidées, comme pour le tricot, à comprendre les gestes à effectuer. Par contre je tiens mon ouvrage dans le sens inverse et je n’arrive pas à me corriger (crochet à gauche et fil à droite), c’est grave docteur? Tant pis, la fleur est là, elle hoooohhh et viendra remonter le niveau du col écharpe en broche. Bref, je suis contente.

P1100126fleur moussefleur Mousse

Publicités

10 réflexions sur “Mes débuts crochet/tricot

  1. J’adore le col/écharpe/chauffe-épaules que je trouve très réussi, et puis il est bleu et j’aime le bleu et puis il a l’air super doux !
    Magnifique petite fleur ! Débutante au crochet, je m’essaie également à ce genre de réalisation … au moins on n’en a pas pour des mois (ou alors c’est qu’il faut vraiment changer d’activité !)

    • Merci c’est gentil! Oui elle est ultra douce, dommage qu’il fasse trop chaud pour l’utiliser! Pour la fleur j’avoue que ça m’a paru un peu long mais je pense qu’il faut s’y mettre un bon coup quelques heures d’affilée et là ça doit dépoter! Bon courage pour la découverte de cette nouvelle discipline. ps : moi aussi j’adore le bleu d’ailleurs j’ai l’impression de ne faire que ça!

  2. Oh !!!mais je n’avais pas vu tes premiers « pas » en tricot …bien réussi ..l’erreur est positive finalement ..le rectangle c’est très polyvalent et très portable . En tout cas tu ne tricotes pas trop lâche et ça ..c’est IMPORTANT .j’ai fait une fois une veste a Leeloo …elle a grandit avec elle …le style serpillère tu vois … Elle était bleue aussi ;))) c’est tout ce qui était réussie ….la couleur .

    • Merci Edwige! Je ne sais pas si c’est lâche mais en tout cas très souple et très élastique, en bref agréable à porter. Dans le cas de la laine, mieux vaut être moche que désagréable à porter moi j’dis! Je préfère que ça ait tourné comme ça. C’est marrant de grandir avec un vêtement.

  3. Bravo! Ça valait la peine de persévérer car il est chouette ce prototype polyvalent, porté avec sa jolie broche (qui me donne bien envie de m’essayer au crochet. Merci pour le lien) 🙂 J’aimerais bien aussi tricoter un ouvrage en laine « kibrille ».
    Alors, un nouveau projet sur les aiguilles?

    • Merci! Oui ça me console un peu de voir qu’on peut faire plein d’autres choses qu’une écharpe hamac… Pour la laine « kibrille », j’en avais trouvé à Ecolaines à Rennes mais j’imagine qu’on peut en trouver un peu partout. En ce moment, j’ai sur les aiguilles un doudou tricot qui devrait donner, si tout va bien, une mouette, mais j’ai un peu de mal avec les augmentations au point jersey… Et au crochet, j’ai envie de faire plein de choses! Une autre fleur avec un fil classique car le rendu semble vraiment différent, et commencer un amigurumi. Bref, plus d’envies que de temps, comme pour beaucoup de gens!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s