Mathilde poissons v.2 sans boutonnière et avec manches courtes

Blouse Mathilde poissons Mousse

Deuxième version de la blouse Mathilde cousue dans la foulée après celle d’inspiration marine. J’ai trouvé par bonheur ce tissu qui satisfait mes délires monomaniaques avec les motifs poissons chez Toto et je n’ai pas hésité longtemps avant de le réserver pour une deuxième blouse Mathilde (très confortable, j’ai couru en racheter mais il est malheureusement épuisé…).

Blouse Mathilde poisson Mousse

Décidément j’aime beaucoup ce patron et ses plis et j’étais restée sur un résultat en demi teinte avec la première. Cette fois, pensais-je, je tiendrai le bon bout avec une réalisation parfaite jusqu’au bout des ongles. C’était sans compter sur le désormais habituel terrain glissant (c’est le cas de le dire!) du tissu voile qui n’en fait qu’à sa tête. Je sentais le coup venir et avec plusieurs projets commencés (et seulement quelques malheureuses heures libres pour la couture ces derniers temps) je n’avais pas l’intention d’y passer 10 ans. Je voulais aussi quelque chose de plus simple tout en restant dans l’esprit, j’ai donc décidé en cours de projet de la réaliser sans boutonnière ni bracelets.

Du coup j’avais quand même une couture dans le dos mais ce n’est pas grave, j’en ai profité pour l’ajuster un peu plus près du corps : j’ai réduit de 7 cm en haut, en passant progressivement à 4 cm à partir de 14 cm du bas (vous me suivez toujours?). Première erreur : si ça marque la cambrure, ça provoque aussi des plis disgracieux. Des pinces auraient été plus sages.

P1090981

Blouse Mathilde poisson Mousse

Ensuite vient le tour de la série des encolures infernales : suis-je maudite avec ce patron ou juste nounouille? Je sais que vous penchez pour la deuxième solution, et moi aussi d’ailleurs. Non contente de devoir tout reprendre après coup sur ma PREMIÈRE blouse Mathilde à cause d’un choix de matière pas très finot, je réitère mon exploit sur la DEUXIÈME, et bien sûr pour bien faire je m’en aperçois lorsque tout est assemblé. Pourtant j’ai essayé de feinter, en n’utilisant pas de biais qui viendrait encore alourdir une matière assez fine comme la première fois. J’ai fait un bête ourlet, qui me paraissait correct, mais au moment de l’essayer, cataschtroumph! Il n’est pas droit et fait une sorte de virgule à l’horizontale… J’ai essayé de le refaire une fois, et le même problème s’est reproduit… Donc rebelote, comme la première fois j’ai du démonter, et recouper après avoir constaté qu’effectivement je n’avais pas coupé très droit…

Pour finir en beauté, j’ai épuisé un certain nombre de cobayes de manches (dont les cadavres gisent encore dans la poubelle) avant de me résigner pour une version plus simple. Je me suis tout de même accrochée à l’idée qu’elles devraient se trouver dans le prolongement de l’empiècement, réalisé dans le même tissu.

Blouse Mathilde poissons Mousse

Blouse Mathilde poissons Mousse

Le surfilage du bas des manches au point zig zag a été fait par dépit après un énième arrachage de cheveux sur cet atroce tissu noir lors d’une tentative d’ourlet et finalement l’effet picots-de-dentelle-coupée-virevoltants (on se console comme on peu avec les mots!) me parait plus joli. A voir si ça tiendra dans le temps…

Au final autant de péripéties sinon plus sur cette deuxième blouse mais plus de satisfaction. Contrairement à la première, je ne pourrai pas la porter aussi facilement (enfin pas en toute occasion) avec ses motifs un peu (trop?) fantaisistes mais c’est justement pour ça qu’elle me plait! Si on ajoute à cela l’aspect confortable (bras non entravés et tissu poissons très léger et très doux) ça donne un petit haut parfait pour gambader à ses heures perdues…

Blouse Mathilde poissons Mousse

(Je remercie encore une fois Une bobo et Mr Mousse pour leurs belles photos!)

 

 

Publicités

10 réflexions sur “Mathilde poissons v.2 sans boutonnière et avec manches courtes

    • Oui attention quand on en fait l’acquisition, on devient addict! Elle est si simple à faire (si si, avec un tissu qui se tient) qu’elle ne peut pas rester fille unique^^!

    • Merci c’est gentil! J’aime beaucoup les plis aussi en général, sous toutes leurs formes, c’est le pitit détail en plus qui souligne un vêtement simple. J’aimerais vraiment maîtriser cette « science » du pli car ça ouvre la porte à tout un tas de possibilités pour « habiller » – c’est le cas de le dire – des coupes sobres.

    • Merci! Encore Toto, la caverne d’Ali Baba, mais je ne suis pas la seule à qui il a plu, car quand je suis retournée en chercher, snif, épuisé! J’en ai fait deux autres, mais bredouille aussi. Pour une fois qu’un tissu était joli ET confortable ET pas cher… Dommage! Ça m’apprendra à être raisonnable et acheter en petite quantité^^

  1. J’adore!!!! J’aime vraiment tout: le plumetis, les petites manches, le tissu (pas si importable que cela, je trouve), la forme! Tu as bien travaillé, vraiment!

    • Merci! je me suis bien énervée dessus, fini par faire quelque chose au pif mais j’en suis assez contente au final. Merci pour le tissu, tu me rassure (je me sens un peu seule des fois).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s