Bavoir au point de croix

Cela fait des années maintenant que Cigogne Airway ne chôme pas dans mon entourage.

Des années que je me dis « il faudrait que je couse un truc pour leur petit, c’est quand même de bons amis/ de supers cousins ». Et puis le temps passe, le petit n’est pas loin de passer son bac et je n’ai toujours rien fait pour aucun d’eux. Saloperie d’égoïste de nullipare, dirait-on.

Et puis un jour, la cigogne s’est posée plus près. J’allais être tata. Le meilleur rôle selon moi ! Alors pour une fois, je me suis un peu plus intéressée au mode de vie de cette créature étrange qu’est le mini-humain. Mauvaise nouvelle : ‘parait qu’il va falloir attendre encore un peu avant de lui montrer comment décapsuler sa première bière ou l’emmener en concert.

Donc pour Noël, j’ai opté pour le bavoir. Plus classique, certes, mais conseillé par la communauté de T&N ici et ici.

LE MODELE

Je me suis souvenue de l’arc-en-ciel que ma mercière était en train de broder sur une serviette éponge et je suis retournée acheter le livre de point de croix Rico Design « Woodland Camping » (Camping dans la forêt).



J’étais tombée en extase devant l’arc-en-ciel, mais finalement les petits animaux sont mignons aussi, sans que ça ne fasse trop point-de-croix-de-mamie. Il y a également deux tailles d’alphabet, j’ai pu inscrire le prénom du bébé.

LE MATERIEL

J’avais déjà acheté un bavoir à broder en tissu éponge chez Bouchara mais le cou me paraissait petit et surtout il était blanc. Donc comme d’habitude, j’ai trouvé mon bonheur chez Ecolaines : un bavoir à broder Rico Design justement, d’un beau bleu-vert.

Pour les fils, j’ai eu la chance de récupérer le stock d’une dame âgée, utilisé pour mes autres broderies, mais également de celui de belle-Maman : merci ! J’y ai trouvé les couleurs qu’il me fallait, car ce n’est pas évident de choisir les bonnes teintes de l’arc-en-ciel avec un fond déjà bien présent.

LA BRODERIE

C’est moins facile à broder que l’Aïda évidemment, car c’est plus mou.

Mais le problème c’est surtout que je n’y voyais rien. J’ai trouvé l’astuce en plaçant un tissu blanc sur les genoux : les trous étaient nettement plus visibles.

 

Je n’ai pas suivi une grille précise, donc il n’y a pas les nuages pluvieux qui accompagnent l’arc-en-ciel (j’avais peur que ça fasse trop triste) mais une tête de renard à la place.

Je n’arrive pas encore à obtenir un beau point : même si je suis le bon nombre de brins, je trouve que cela fait « pâté ». Ça me plait davantage au stade du demi-point, et j’ai laissé les oreilles ainsi.

J’ai aussi eu du mal à gérer les fils des différentes couleurs au dos car je ne fais pas de noeud, mais à force j’ai pris le bon pli, en les bloquant avec des aiguilles en attendant de terminer l’aller-retour.

Voilà, c’est plus long à faire qu’il n’y parait, mais j’espère que bébé bavouillera joyeusement dessus.

Une réflexion sur “Bavoir au point de croix

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s