Première robe : Eléonore (essaye encore)

Je crois qu’avant de commencer à faire le tour de cette première robe, il ne serait pas inutile de méditer la minute fashion de l’homme de la maison :

« faut vraiment qu’t’arrête les trucs blousants ».

Mise en pratique avec les photos des premiers essais de cette robe Eléonore – tirée du livre Un Eté couture – qui parlent d’elles-mêmes :

Robe Eleonore RDC Mousse  Robe éléonore RDC Mousse  Robe éléonore RDC Mousse
J’avais déjà eu la désagréable impression en parcourant les nombreuses réalisations sur la toile d’un effet…euh oserai-je le dire ? *auto-censure* Bon, on va dire « meringue », en gros plaqué en haut et amplifié à la taille. Quelques unes y échappent, soit grâce aux ajustements, soit parce que leur morpho s’y prête mieux.

Je pensais contourner le problème avec un tissu fluide, malheureusement, ça n’a pas loupé pour moi non plus, même avec la plus petite taille (S). Je m’y attendais – je ne me suis donc pas évanouie en voyant le parachute – et je suis passé au plan B direct, en affutant le rabot : j’ai réduit l’ampleur de la partie haute de 8 cm sur les côtés (soit 32 cm !!) sur les côtés et 2 en bas. Pour la partie jupe, j’ai fait l’erreur de tracer un trapèze pour rejoindre en bas la largeur initiale. Une jupe droite aurait été plus jolie, mais quel gâchis de tissu ! Et puis bon, j’avais déjà installé les poches.

             Robe éléonore RDC Mousse                   Robe Eleonore RDC Mousse

J’étais tellement dépitée que j’ai passé plusieurs week-ends (les seuls moments où je retrouve ma machine) dessus, en tentant de lui donner une forme qui me plaise. Robe Eleonore RDC MousseC’est comme ça que j’en suis venue à basculer la parmenture en col, dans un crêpe noir pour contre-balancer le tissu à motifs pas vraiment discrets… Acheté l’année dernière chez Ecolaines, cette viscose assez épaisse me plaisait sur le rouleau, mais une fois dépliée… c’est une autre histoire.

Robe Eleonore RDC Mousse    Robe Eléonore RDC Mousse

Alors pour lui éviter de passer quelques années dans mon placard, j’ai bousculé ma liste de projets pour en faire quelque chose qui colle au thème « inspiration nature » du défi robe de saison sur T&N. Rien de mieux que des défis pour me stimuler ! Et point positif, zéro tissu acheté, le crêpe dort depuis 10 ans (aaahh les heures perdues dans les rayons de Bouchara), et il ne reste pas une seule chute du tissu feuilles ! Les derniers centimètres ont servis à faire des poches, autre modification apportée patron (les vêtements sans poches, ça ne sert à rien !).

Robe Eleonore RDC MousseRobe Eleonore RDC MousseRobe Eleonore RDC MousseLe col souligne ce qui m’a décidé à choisir le modèle, le haut croisé aux notes vaguement asiatiques. C’était aussi la solution pour venir à bout de cette encolure trop haute à mon goût, sans devoir tout défaire…Ca aurait pu être une bonne idée, s’il ne rebiquait pas autant, malgré la surpiqure (il faut dire aussi que les bords des parmentures originelles ne coïncident pas !)…

Robe Eleonore RDC Mousse

Le bas lui fait involontairement écho puisque, malchanceuse jusqu’au bout, la jupe que j’avais beaucouuuup rallongée s’est trouvée malencontreusement raccourcie par un coup de cutter…La ceinture que je porte avec pour planquer cette affreuse taille élastiquée (mais quelle idée ?) masque un peu tous ces déboires et achève de rappeler les morceaux de crêpe noirs.

Ca me refroidit pas mal pour la suite, puisque le livre propose essentiellement des robes à tailles élastiquées (mon nouvel ennemi). Peut-être une réconciliation en vue avec la robe Mélanie.

J’espère avoir plus de chance avec la deuxième robe, qui me fait plus rêver : la robe Ariel dont je suis tombée a-mou-reu-se dans le dernier Maison Victor !

ps : Merci à Une bobo pour les supers photos 🙂 et Mr Mousse pour sa patience lors des séances de couture/écriture/prises de vue tardives

Publicités

12 réflexions sur “Première robe : Eléonore (essaye encore)

  1. Bon, j’ai vraiment envie de te dire « BRAVO » pour ce rattrapage de haute voltige pour Eleonore … la mienne … ou plutôt ma tentative de mienne attend au fond d’un tiroir que j’essaye de rattraper les dégâts … !!! Ta version me montre que c’est envisageable, donc c’est chouette !!! Super !!

    • Heureusement qu’il y avait le défi et que je tenais au tissu, parce que franchement un résultat pareil c’est décourageant… Qu’est qui est arrivé à la tienne? Je suis étonnée de ne pas entendre parler de plus de déconvenues que ça (tu es la première!), mais après tout c’est peut-être une question de morphologie… En tâtonnant, tu devrais y arriver aussi 🙂

      • Je pense que j’ai pris un mauvais tissu … il me semblait fluide et peu épais à l’achat … et au final, j’ai l’air d’une montgolfière dedans !!! Il faudrait que je réduise toute l’ampleur du corsage et de la jupe du coup !! Pour l’instant, pas le courage : elle est au fond d’un tiroir en attendant … un petit miracle !!! Mais vraiment ton article me laisse entendre que c’est peut-être possible !!! 😉 !!

  2. Ah oui ! Tu as bien fait de passer tes WE pour l’améliorer !
    Ah les livres de coutures… franchement, les patrons et les explications sont souvent nulles !

    • Je tenais à montrer l’avant-après parce que le problème est vraiment flagrant, on est loin de l’imaginer avec la photo du modèle ! Et les livres… Ca fait aussi partie de l’apprentissage de la couture : apprendre à résister aux tentations trop alléchantes ! Quelque chose me dit qu’un rangement par le vide va me prendre sans prévenir!

    • Oui, finalement avec le recul, je n’aime pas trop l’originale, l’encolure est trop haute, mais on est souvent trop pressées! Oui les livres, je me suis calmée avec l’expérience, mais le mal est déjà fait, déjà 4 dans ma bibliothèque. Bientôt un vide atelier!

  3. Nettement plus seyante cette version revue et améliorée et personnalisée
    Le côté sac, meringue, blousant quoi … Faut pas insister👍🏻😄😘

  4. Je la trouve plutôt réussie au final, cette robe. Moi aussi j’aime ce qui est plus ajusté. Les robes, c’est ce qui est le plus difficile à bien ajuster à sa morphologie…

    • C’est pour ça que j’aime bien ce que tu fais, c’est toujours ajusté nickel chez toi 🙂 Tes réalisations me permettent de voir à quoi le modèle ressemble vraiment, sans fautes, sur une taille mince. Pour celle-ci, même si je sais que toutes les morphologies sont uniques et qu’il y a toujours des ajustements à faire sur un patron, je pense vraiment qu’il y a un problème…ou alors je me suis trompée quelque part mais je ne voit pas où.

      • Bin parfois, il ne faut pas chercher plus loin… Au début, je me remettais en question en me disant que si ce n’était pas réussi, c’était de ma faute. Maintenant, je me rends compte que certains patrons sont mal fichus, mal taillés ou pas adaptés à ma morphologie… C’est pour cela que je préfère me cantonner aux marques que je sais fiables et qui me vont bien sans trop de retouche… Merci pour les compliments. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s