Badiane version sous-pull #2 (col plissé)

Entre deux coutures fifilles, je reviens aux ultra-basiques de saison, moches mais chauds : les sous-pulls. Ils sont  sous-représentés dans mon armoire de frileuse, contrairement aux petits hauts à manches courtes qui ont pourtant une chance de sortir seulement 3 pauvres semaines par an (#vive le nord #étés pourris). C’est sur qu’en comparaison, pour le potentiel kawai du sous-pull, on repassera.

Mais ça c’était avant. Avant que je découvre le patron de t-shirt Badiane de Christelle Coud et que je dispose d’une base parfaite de haut jersey (après les habituelles adaptations aux bizarreries de ma morphologie bien sur), idéale pour tester plein de choses et notamment essayer de faire oublier la mochitude du sous-pull. Ceux qui n’ont pas connu les sous-pull en lycra ne peuvent pas comprendre pourquoi je me donne tant de mal. Ceux qui n’ont jamais froid non plus d’ailleurs.

Sous pull Badiane lepiedebiche 9

Bref, je suis partie du constat que mon premier essai avec col à noeud a à peine le temps de sécher que je le réenfile déjà, pour récidiver sur la même base de Badiane transformé en sous-pull (voir l’article en question pour cette modification simplissime). Cette fois, j’ai introduit une autre variation sur le col et les manches, qui ne casse pas trois pattes à un canard, mais qui fait son petit effet je trouve (je me concentre sur ces parties là, car comme son nom l’indique, le sous-pull, planqué sous un pull, ne dépasse qu’au niveau du col et du bas des manches).

Grande fan de fraises et autres collerettes, je me suis inspirée d’un haut vu sur une dame au lycée, il y a… loooonngtemps, mais c’est resté dans un coin de tête. Le col est une simple bande composée d’une succession de plis plats de 2 cm. Pour cela, j’ai mesuré le tour de l’encolure et multiplié par 3 pour obtenir la dimension de la bande à couper. Ensuite je l’ai pliée en deux dans la hauteur, et j’ai formé mes plis en épinglant (et non l’inverse, sauf si voulez un gros boudin éventuellement). L’assemblage au reste du vêtement a été fait à la surjeteuse, qui n’était pas vraiment d’accord avec toutes ces épaisseurs, mais qui s’est laissé faire à coups de pédale et de mots doux.

Sous pull Badiane lepiedebiche 1 Sous pull Badiane lepiedebiche 2

En effet, pour le col, j’ai ajouté une sorte de pied de col en trompe l’oeil, car au final tout ce petit monde est cousu ensemble à l’encolure (je ne pouvait pas faire autrement vu la mollesse du tissu). Je trouve que c’est plus joli, et ça m’a surtout permis de « plaquer » les plis pour qu’ils restent en place malgré la hauteur, grâce à une couture à l’aiguille double. Bon ça réduit beaucoup l’élasticité, mais la tête passe juste pile poil…

Sous pull Badiane lepiedebiche 8 Sous pull Badiane lepiedebiche 7

Sous pull Badiane lepiedebiche 3Les manches sont un peu rigidifiées aussi par une couture à la main d’un ruban non extensible en velours rose, seule solution pour l’insérer sans gondolements intempestifs (j’ai déjà donné sur le dernier projet hein). Coutumière des complications inutiles, il a le seul mérite de rappeler les pois roses de ce tissu acheté il y a quelques mois (seulement! je progresse) chez Ecolaine.

 

Sous pull Badiane lepiedebiche 4 Sous pull Badiane lepiedebiche 5 Sous pull Badiane lepiedebiche 6

Sous pull Badiane lepiedebiche 10Il est est d’une douceur à tomber mais est beaucoup plus fin et mou que celui du précédent sous-pull, d’où un tombé un peu différent, et les traces disgracieuses de la sous-sous-couche (invisibles sous un pull).

Plus léger aussi, il justifie les photos guimauvesques à fleufleurs qui sentent le printemps et les températures plus clémentes. Espérons que le gris va bientôt quitter le ciel et nos vêtements. En tout cas la prochaine fois que je reviendrai ici avec un projet couture, ce sera avec quelques couleurs en plus, peut-être même sur la trogne, puisque je vais faire une parenthèse de quelques mois pour me consacrer pleinement à la préparation d’un examen.

Sous pull Badiane lepiedebiche 11

Sous pull Badiane lepiedebiche 12

Photos de Mr Mousse, collier Amélie Blaise, bouquet Verdoyant

Publicités

9 réflexions sur “Badiane version sous-pull #2 (col plissé)

  1. Oh c’est pas possible ! Après le noeud, celui-ci aussi est magnifique et là, j’ai encore une folle envie de tester !!!!!
    MERCI ! (re)
    J’adoOore !
    Oui, je l’ai déjà dit ailleurs mais ça fait toujours plaisir !!!!

  2. Merci ça fait plaisir! Ah j’aimerais avoir ton énergie pour faire toutes ces belles choses que tu réalises, mais je suis un escargot! Pressée de voir ta version en tout cas 🙂

  3. Super chouette !! Mon défi du moment étant de ne pas acheter de tissus mais d’écouler ce que j’ai, je n’peux pas me lancer dans tes sous-pulls mais pour l’hiver prochain c’est sûr que je me lance dans un des deux ! Merci pour tes belles idées !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s