Laundry bag et surprises de Noël

Avant que la magie des fêtes ne s’estompe complètement, j’en profite pour vous souhaiter à tous(tes) une bonne année!

Ambiance Cop21 pour ce premier article du cru 2017 puisque je vais revenir sur les « laundry bag » (affectueusement appelés « sakaslip » ou pour ceux qui parleraient français « sacs à linge sale ») à glisser dans les bagages. Ce sont les cadeaux homemade offerts à Noël qui tombent à pic avec l’interdiction des sacs plastiques au 1er janvier 2017 (voté bien avant la Cop21 en fait), et pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, il va falloir changer ses habitudes avec des matériaux à la fois plus pérennes et dégradables. Ils sont évidemment lavables.

C’est très simple à faire et les débutantes trouveront 1000 tutos sur la toile. Ce sont deux rectangles en coton assemblés et à fermer en haut par un cordon à coulisser et un arrête-cordon. J’ai fait des coutures anglaises à l’intérieur pour plus de netteté, y compris au niveau du passepoil rouge, je n’avais jamais essayé (voir plus bas)!

laundry-bag-le-pied-de-biche-7-2

Il y a plusieurs façons de faire l’ouverture pour le cordon (ex : Prima), mais je voulais reproduire l’ouverture d’un pochon du commerce que j’ai déjà (vu aussi chez L’Escarpolette). Il faut donc assembler les côtés jusqu’en haut, calculer où va sortir son cordon et découdre uniquement cette petite portion là. Ensuite coudre son ourlet normalement, surpiquer le haut pour arrêter le fil qu’on a décousu. (pour moi ourlet de 2 cm de haut = ouverture qui va tomber entre 4 et 6 cm du bord : c’est ici que j’ai décousu). Il ne reste ensuite qu’à insérer son cordon dans la coulisse en le guidant avec une épingle à nourrice pour aller + vite. J’ai fait un schéma pour que ce soit plus clair :

coulisse-laundry-bag-lepieddebiche

laundry-bag-le-pied-de-biche-1                 laundry-bag-le-pied-de-biche-2

Côté tissus, j’aime le côté naturel de la toile à patron, donc je n’ai acheté que l’imprimé ananas et pris des chutes de mon stock pour les miens (robe salopette et blouse Mathilde). Les étiquettes imprimées viennent d’Ecolaines, il existe plein de modèles (sac à chaussures etc.).

laundry-bag-le-pied-de-biche-6

Pour la délocalisée hebdomadaire que je suis, courir derrière des sacs pour emballer ceci ou ranger cela dans ma valise, c’est une tracasserie courante. Du coup je m’en suis cousu un pour ma transhumance hebdomadaire dans le style marin que j’aime bien. J’ai aussi fait une version naine à motifs poiscailles pour le sac à dos, bien souvent unique bagage dans lequel tout doit rentrer pour la piétonne que je suis.

laundry-bag-le-pied-de-biche-4

laundry-bag-le-pied-de-biche-5

Depuis que j’ai commencé avec mon tote-bag, je ne m’arrête plus, je suis partie pour faire des sacs à TOUT! Même Mr Mousse craint de finir en pochon. Heureusement pour lui, c’est l’hiver, et je vais passer mes nerfs sur des robes chaudes.

tricot-le-pied-de-biche-1J’ai aussi décidé de persévérer avec le tricot, même si je suis restée bloquée il y a quelques temps déjà sur un projet un peu pénible à cause d’un mauvais fil. Je me suis lancée dans un projet de tricot urbain qui me permet d’apprendre au passage d’autres points, et du coup, je me sens pousser des ailes pour enfin me lancer avec la belle laine offerte par mes beaux-parents il y a deux ans. J’ai choisi un modèle de pull Drops, un peu ambitieux mais plus stimulant pour moi qu’une énième écharpe.

Ce pull se tricote avec des aiguilles circulaires dont j’ai fait l’acquisition (un kit Symphonie de Knit Pro) grâce au bon cadeau Ecolaines  de père et mère Noël (merci ! <3) ainsi que l’équipement qui me manquait un peu du genre compteur de rang etc.

tricot-le-pied-de-biche-2

Enfin après avoir acheté un cercle à broder il y a quelques temps, je vais enfin m’y mettre avec un projet pédagogique, la réalisation d’un cahier de broderie permettant d’apprendre les points aux grands débutants comme moi de la marque « Un chas dans l’aiguille ». Une toile imprimée, du fil et des explications sont fournis, maintenant « il n’y a plus cas ». Petit extra, je cherchais des petits ciseaux depuis longtemps pour atteindre les petits fils disgracieux qui dépassent (des coutures anglaises par exemple), et je n’ai pas pu résister à ces ciseaux à broderie en forme d’oiseau dont je rêvais depuis longtemps :).

Cette année 2017 s’annonce donc riche en nouveautés, aussi bien en couture-tricot-broderie que sur le plan personnel, avec, je l’espère un nouveau chez moi qui me permettrait d’y consacrer plus de temps!

Publicités

4 réflexions sur “Laundry bag et surprises de Noël

  1. Comme d’habitude , c’est génial. Donc tu m’as encore plus donné envie de m’y remettre et j’ai déjà acheté du tissus. Sauf que je manque vraiment de temps mais l’envie est revenue et quand je vois ton blog alors je vais me forcer cette année car en 2017 bien sûr de bonnes résolutions; mais si mais si faut y croire ….

    • Oui Oui, il faut y croire! Moi non plus je n’ai pas beaucoup de temps mais j’essaie de me dégager des créneaux parce que ça fait du bien. En plus ça permet de faire des choses utiles tout en se faisant plaisir. J’ai toujours tes Burdas !

  2. J’adore tes pochons et j’ai reconnu les étiquettes d’Ecolaine! J’en ai fait aussi pour les courses en vrac, c’est plus durable que les sacs en kraft de Biocoop. Je te souhaite une bonne année de nouveaux projets et à bientôt j’espère.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s